Le calumet ou pipe sacrée

Le Souffle De la Prière, Le Calumet ou Pipe Sacrée

 

 


Le tonnerre a apporté la pipe de pierre noire (Blackstone) au Blackfoot. Le grand esprit a envoyé la pipe par lecanard aux Arapaho. Les anciens prophètes de La Sweet Medicine (médecine douce) ont apporté un lot de flèche aux Cheyenne à Bear Butte. Les Lakota ont un jeune beau veau blanc.  Avec la première pipe sacrée, les anciens natifs américains de ce continent ont découvert dans la communion spirituelle que partager le souffle et partagé la vie.  Quand la pipe est fumée, on pense chaque pincée de tabac représente une partie de la création, de sorte que toute la création est contenue dans le fourneau de la pipe. Toutes les bonnes intentions sont faites au Créateurs. Cette histoire de l’origine des Pipes des Natifs Américains sont tenues comme sacrées et de nombreux américains retrouvent leurs origines par l’existence de la bible.

 

Source : Histoire de Calument par Toinette Trahan

 

calumet.jpg


Le calumet est fumé à l'occasion de cérémonies privées ou collectives, où la prière se répand avec la fumée de la plante qui se consume. Le calumet n'a pas de longueur fixe. Certains modèles ont un tuyau décoré de perles ou de cuir. D'autres sont sculptés avec art et ont un fourneau incrusté d'argent. Le fourneau peut être en bois ou en stéatite, incrusté ou sculpté en forme d'animal totémique (un aigle aux ailes déployées) ou d'un autre animal sacré.

On doit démonter le calumet pour les déplacements. Cet objet n'est pas la propriété d'un individu en particulier. II appartient à toute la communauté. Le porteur du calumet en est généralement le dépositaire. Si chaque Indien a le droit de porter le calumet, ce privilège s'acquiert en pratique par voie religieuse. Le calumet est normalement confié à un autre gardien en vertu des règles strictes du jeûne et de la purification. II y a des calumets réservés à l'usage des hommes ou à celui des femmes, et qui deviennent impure dès qu'ils sont touchés par une personne de l'autre sexe.

Chez les populations sioux, la pipe est l'objet sacré par excellence. Elle est sacrée, car la fumée qui s'en échappe constitue le moyen que l'Amérindien dispose pour communiquer avec le Grand Esprit. Elle intervient dans toutes les cérémonies d’importance des tribus. La fumée de la pipe monte très haut vers le Grand Esprit, en emportant avec elle les messages et les prières de tout le peuple. Symbole d’unité et d’harmonie, le calumet, ou Pipe sacrée est utilisé par de nombreuses tribus des États-Unis et du Canada. La tige creuse de la pipe représente le corps de l'homme, le fourneau, son âme et la partie concave à l'intérieur du fourneau, son coeur. Le matériau le plus employé pour modeler le fourneau de la pipe est la Catalinite, nommez pierre à pipe ou pipe stone, tandis que le bois d'aulne sert à fabriquer le tuyau. On remplit généralement la Pipe sacrée d'écorce de saule rouge et de tabac. On fait circuler la pipe en rond, en commençant par la personne qui se trouve à la gauche de celui qui fume, pour reproduire ainsi le sens de la marche du soleil. Quand tout le monde a fumé, le tuyau doit toujours être dirigé vers la paroi du tipi, car ce dernier figure l'univers. En langue lakota, la pipe sacrée s'appelle Cannunpa Wakan et constitue le principal instrument de prière des autochtones d’Amérique du Nord. La cérémonie de la pipe est un rituel sacré, qui met l'homme en contact direct à travers la contemplation et l’interrelation des fumeurs avec le Grand Esprit. En ce sens, la cérémonie de la pipe sacrée est également celle de la paix, car elle permet d’échanger d’une façon pacifique entre les différents peuples qui concluent un accord, mais elle représente avant tout, l’harmonie que l'homme crée par son équilibre avec la nature entière et l'ordre des choses qui devient automatiquement la manifestation du Créateur. La cérémonie débute par la purification de la pipe. Une tresse d'herbe aromatique que les Indiens désignent sous le terme de foin d’odeur est considérée comme une herbe sacrée. Lorsqu’elle est brûlée, la fumée qui s’en dégage à un pouvoir purificateur. La Pipe sacrée est décorée de quatre plumes d'aigle, celles-ci symbolisent le Grand Esprit. Quatre plumes d'un autre type attachées au calumet représentent pour leur part, les Quatre Directions. Les Lakotas conservent encore aujourd'hui la Pipe sacrée originelle, celle don la femme Bisonne blanche, leur apporta il y a plus de 3000 ans. Elle se trouve toujours actuellement, à Green Grass dans le Dakota du Sud. Parmi un des descendants, du premier gardien de la pipe, il y a un homme qui se nomme Orvol Looking Horse et qui est actuellement le gardien du calumet sacré. J’ai eux la chance et le privilège de prier avec ma pipe en 1995, près de la pipe originelle, on pouvait ressentir très bien toute l’énergie que dégage cet endroit sacré, ainsi que la pipe originelle.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site