Méditations Shamanic

Méditations Shamanic

 

 

 

La respiration Shamanic



Rendez-vous dans un lieu calme ou vous ne risquez pas d'être dérangé pendant quelques minutes.

Détendez-vous, asseyez-vous confortablement, dos droit, jambes non croisées, pieds fermement appliqués sur le sol. Joignez légèrement les mains, la paume droite sur la gauche, sur le giron.

Fermez les yeux et inspirez lentement par les narines, poussant sur l'abdomen pour le faire ressortir, afin de permettre à l'air d'entrer dans les recoins les plus profonds des poumons. Continuez d'inspirer en comptant trois seconde et imaginez que vous absorbez de minuscules particules de lumière dorée avec le souffle. Puis retenez le souffle le temps de compter trois secondes. Ne vous tendez en aucune façon ; vous devez vous sentir à l'aise à tout moment. Pendant la rétention, la lumière cosmique est absorbée dans chakras. Expirez doucement par la bouche pendant quatre secondes, remettant les muscles abdominaux dans leur position initiale.

Quand vous inspirez, "aspirez" dans la première syllabe, ma, du mot mana, faisant durer trois secondes dans une pleine inspiration - mma-aaah. Faites une pause de trois secondes, puis, en faisant sortir l'air de vos poumons, faites vibrer la deuxième syllabe, na-nnnaaaah - l'étendant pendant les quatre secondes de votre expiration. Puis faites une pause de quatre secondes et répétez la série.

Le mot "mana" n'est pas simplement la désignation de l'énergie spirituelle vitale. C'est aussi un mot de pouvoir.

La succession de "recevoir-retenir=relâcher-faire une pause" selon un compte de 3-3-4-4 est un rythme des forces créatrices et formatrices de l'univers. "Chamaniquement", "trois" indique le "tout", car qualitativement le nombre est fait de l'union du masculin et du féminin (1+2+3). Quatre est aussi un nombre sacré, et, qualitativement il exprime la dualité doublée et en équilibre. Ainsi, quatre est le pouvoir d'équilibre, d'alignement et d'harmonie. Le rythme séquentiel de la respiration chamanique prend ainsi une signification profonde.

Il faut un peu de pratique pour arriver à bien profiter de cet exercice, mais une fois que vous avez trouvé le bon rythme, continuez pendant trois ou quatre minutes. Vous pourrez éprouver une sensation de chaleur dans les paumes, comme si vous teniez une petite balle invisible, et un sentiment d'exaltation. C'est une indication claire que l'énergie vitale a été générée. Achevez l'exercice en faisant une longue et profonde inspiration, et en vous étirant soigneusement, puis, graduellement, faites revenir votre respiration à la normale.

Cette technique est un préliminaire indispensable au voyage chamanique, ainsi qu'aux travaux chamaniques.



Source : Kenneth Meadows, Expérience chamanique

 

Découvrir son animal totem

 

Vous aurez besoin :


- d'un morceau d'osha

- de tabac pour le cercle

- d'un bâton ou mélange à fumiger de sauge

 

Le voyage doit avoir lieu dans une pièce tranquille, paisible, avec de bonnes énergies. La pièce doit être fumigée avec de la sauge, purifiant ainsi l'atmosphère.

Pour ce voyage, il est conseillé de mâcher un petit morceau d'osha.

Tandis que vous mâchez l'osha, priez pour avoir un bon voyage, et l'illumination spirituelle.

Continuez à mâcher l'osha jusqu'à ce que votre voyage soit achevé. Quand la sauge brûle et que l'osha devient doux dans votre bouche, vous êtes prêt à honorer les quatre directions.
Placez le tabac dans le sens des aiguilles d'une montre, dans le sens de la marche du soleil, honorant les quatre directions. Commencez avec la direction qui parle à votre énergie. Faites le cercle sacré du tabac assez large pour que vous puissiez tenir à l'intérieur. La dernière préparation pour votre voyage, consiste à placer un petit cristal ou n'importe quel objet naturel ou fabriqué de votre choix, sur votre tête.

Inspirez l'odeur de la fumée purifiante de la sauge. Goûtez l'osha dans votre bouche et dans votre gorge. Relaxez-vous dans l'odeur et le goût sacrés, respirant profondément et facilement. Quand vous êtes complètement uni à votre propre respiration, laissez les danseurs de fumée de la sauge entrer dans votre esprit, jusqu'à ce que vous vous sentiez plus détendus que vous ne l'avez jamais été. Gardez les yeux fermés et utilisez votre force d'énergie pour regarder profondément en vous-même, jusqu'à ce que vous voyiez le centre le plus intime de votre poitrine, un point de lumière jaune pâle.

Quand vous regarderez de plus près, vous verrez que la lumière devient jaune vif, comme celle du soleil. Regardez la lumière devenir plus vive et plus grande, jusqu'à ce qu'elle ouvre son coeur comme une fleur. De cette fleur sortira un animal. Ce peut être un être à quatre pattes, volant, nageant ou rampant. L'énergie dont vous avez besoin viendra à vous naturellement. N'ayez pas peur. Laissez votre esprit aller avec l'énergie animale. Il vous emmènera et vous devez le suivre avec confiance et amour dans votre coeur. Laissez aller toute crainte, tout blocage intérieur, et soyez uni avec la Source d'Energie quand vous voyagerez sur un autre plan.

Après avoir achevé votre voyage avec votre animal esprit, essayez de vous rappeler chaque détail avant que la cérémonie soit achevée. Revenez à la fleur ouverte dans votre poitrine et allez à l'intérieur, jusqu'à ce que la fleur se referme et que vous ne voyiez à nouveau que la lumière jeune pâle.

Laissez la lumière s'estomper lentement et revenez dans votre propre temps de conscience. Mettez par écrit votre voyage animal, car il se peut que vous ne le compreniez pas tout de suite, ou que vous ayez besoin d'avis pour parvenir à l'interpréter.



Source : L'esprit du Grand Ancêtre, Wa-na-nee-che & Brid Fitzpatrick

 

 La corde



Pour commencer, bien se détendre soit allongé(e) (mais attention de ne pas vous endormir lol) soit assis(e).

Pour ceux qui aime la musique de relaxation c'est bien ca aide mais attention préféré des bruit de nature végétale (une musique avec des sons d'animaux pourrait fausser le résultat escompter) ou un son de tambour régulier et répété.

 

Une fois que vous êtes bien détendu commencer la visualisation :



Imaginer vous dans une forêt plus ou moins dense.

Vous vous promenez dans cette forêt et vous y êtes bien. Calme et détendu.

Et là au détour d'un chemin, ou d'un arbre, vous vous apercevez qu'il y a un arbre qui est bien plus grand et bien plus gros que les autres.

Son tronc est particulier car il est creux. Et vous vous apercevez que vous pouvez y entrer sans difficulté.

Il fait noir à l'intérieur et vous ne voyez pas la profondeur et n'avez aucune idée de la circonférence de ce tronc creux.

Mais vous apercevez quelques chose, là, au font du trou. C'est une corde.

Vous décidez de vous en servir car vous constatez qu'il y a des nœuds et vous savez que vous pouvez descendre grace a elle.

Alors vous entamez votre descente, lentement mais surement.

Enfin vous arrivez au fond du trou et là ..... Votre animal est soit déjà présent et vous attend, ou bien il vient à votre rencontre.

Il se présente à vous ou présentez-vous à lui, demandez-lui s'il à un message pour vous ? Vous pouvez également lui demander qu'il vous montre sa façon de vivre et de voir la vie comment il l'a voit lui-même.

Fermez les yeux, laissez le monde extérieur s'effacer devant les ténèbres grises et confortables de vos paupières. Prenez une profonde inspiration. Inspirez, expirez.

 

La corde 2



Pendant que vous respirez, visualisez une corde de lumière qui court le long de votre colonne vertébrale et dans la terre en dessous de vous. Elle descend, traverse le sol, l'herbe et la terre et le sable, au delà des racines d'arbres, au delà des os et des éclats de poterie de vos ancêtres. Droit dans les roches vives. Droit vers le noyau liquide du centre de la terre, ou la lave coule, brillante de rouge et d'écarlate. Prenez ce noyau d'énergie et en même temps que vous inhalez, menez là dans votre corps ou elle irradie à travers vous. Sentez la puissance de ces vibrantes énergies terrestres pendant qu'elles sont pompées à travers votre réseau sanguin vous renforçant et vous énergisant.

Et pendant que vous continuez à respirer en étant relaxé et énergisé, la lumière en vous se change en un rougeoiement orange et chaud. La couleur des citrouilles emplies de graines de nouveaux commencements. La couleur du soleil levant. Elle irradie à travers vous, vous remplissant de passion, de créativité, d'excitation.

Et la lumière en vous change en un jaune chaud et ensoleillé, le jaune des boutons-d'or, des pissenlits et du soleil à midi. Comme elle brille en vous, la lumière chasse toutes les ombres de la peur, et vous vous sentez brillant et empli de courage, confiant en ce que vous êtes et la puissance de votre volonté.

Et la lumière change en un vert vibrant, le vert de la terre vivante, le pâle vert des nouveaux bourgeons, le profond émeraude des feuilles de chêne, et vous ressentez le profond amour de la terre pour elle-même et chacune de ses créatures. Vous rougeoyez de l'amour pour vous même et pour tout ce qui vous entoure.

Comme vous respirez, la lueur se change en bleu, couleur de l'œuf de merle, le bleu clair du ciel, votre coeur prend son envol et la joie en vous s'élève de vos lèvres en une mélodie sans mots d'exultation et d'expression de soi.

Le bleu s'assombrit en l'indigo profond du ciel nocturne. Vaste et sans limite à l'image du monde de votre intérieur. Et à l'instant la lueur d'indigo vous emplit, vous ressentez votre capacité à savoir, raisonner, penser et apprendre.

La lueur intérieure se change en pourpre frémissant, qui irradie à travers vous, vous emplissant de la pleine connaissance de vous même et de toutes les leçons spirituelles que vous apprenez. Vous ressentez une puissante connexion à tout ce qui vous entoure.

La lumière se fond en le plus pur des blancs. Vous atterrissez, vous retrouvant sur un chemin boisé. Tout autour de vous, les fortes senteurs de la mousse et de la riche terre vous enivrent. Le monde forestier est ici composé de conifères, de bouleaux et d'hêtres, de fougères et de jeunes pousses. Les oiseaux chantent. Des rayons de soleil s'écoulent à travers des trouées dans les feuilles et réchauffent votre nuque. Le chemin vous guide, et vous continuez, vous enfonçant dans la forêt, les troncs deviennent plus épais et plus proches. Les feuilles mortes adoucissent la texture du sentier sous vos pas. Vous vous sentez épié. Gardé et protégé par les êtres vivants ici, vous avancez le long du sentier.

Vous arrivez à un arbre mort qui traverse le sentier. Des lichens et des champignons s'élancent sur son tronc.

Vous le dépassez et vous enfoncez plus loin encore dans la forêt.

Un peu plus loin, vous entendez des bruits de clapotis et de ruissèlement. Vous arrivez à un petit ruisseau d'eau claire et fraîche. Vous prenez le temps de tremper vos mains dans le courant et de boire l'eau. Elle a un goût doux, vous rafraîchissant et vous emplissant de lumière. Vous sentez tous vos soucis emportés loin dans le courant. Retrouvant le sentier aux pierres posées, vous traversez le ruisseau et continuez votre route. Le chemin s'élève jusqu'à une colline, les arbres deviennent plus anciens, encore plus épais. D'anciens pins et des chênes. Devant vous deux chênes se penchent l'un vers l'autre, formant une arche vers une clairière.

La clairière est entourée de chênes, tapissée de mousse et d'herbes douces. Au centre de la clairière se trouve un petit cercle de pierres enfoncées dans la terre. C'est ici que vous allez rencontrer l'animal totem que vous êtes venu rencontrer. Vous vous approchez du centre du cercle et attendez.

Après un moment vous entendez un bruissement dans les sous-bois bordant la clairière. Une créature y entre et se dirige vers vous, c'est votre animal totem. Prenez du temps pour lui parler maintenant.

Lorsque vous aurez fini de parler faites le chemin en sens inverse de la clairière à la lumière rouge vous quittant maintenant.

 

 Renforcer et protéger son aura



Asseyez-vous confortablement, les paumes posées sur les genoux. Fermez les yeux et préparez-vous avec la respiration chamanique.

Le cycle 3-3-4-4 non seulement calme le mental et détend le corps, mais il revigore aussi le système énergétique en assurant un ravitaillement en énergie vitalisée.

Quand vous inspirez, visualisez l'énergie venant de la Terre, suivant la surface devant votre corps jusqu'à l'abdomen, puis votre poitrine, cou, tête, et juste au-dessus de votre tête. Suspendez là cette énergie en retenant votre souffle, puis, en expulsant l'air doucement, imaginez cette énergie s'écoulant à vos jambes et à vos pieds pour rentrer dans la terre. Pendant la pause de quatre secondes qui suit, avant de reprendre le cycle, visualisez-là reposant comme une étendue calme d'eau pure.

Poursuivez cet exercice pendant quelques minutes, jusqu'à ce que vous vous sentiez revigoré. Puis, imaginez l'aura autour de vous comme un rayonnement chaud. Imaginez cette atmosphère s'étendant au-dessus de votre tête, autour de votre corps et sous vos pieds, comme un œuf énorme. Visualisez un revêtement extérieur du cocon aurique comme une peau claire, qui agit comme une coquille protectrice.

Maintenant, chaque fois que vous expirez, dirigez l'énergie vitale du "mana" que vous avez édifié sur cette "peau" aurique. Imaginez que vous respirez en elle, et que, ce faisant, elle se transforme, passant de l'état de fine membrane translucide à celui d'épaisse carapace transparente comme une vitre blindée à travers laquelle tout peut être vu clairement, mais qui vous protègera de tout projectile ou influence hostile. Après quelques autres respirations, "dites" juste à l'aura qu'elle est fermée hermétiquement et en sécurité. Dites à voix haute ou mentalement : 'l'aura est maintenant scellée". Elle sera alors protégée, gardée dans son intégrité.

Nos corps physiques se recouvrent de poussières et de saletés de l'atmosphère au quotidien, et pour notre bien-être et notre santé, nous avons besoin de les nettoyer. Il en va de même pour nos auras qui elles, sont affectées par notre situation et les champs d'énergies des autres êtres humains.



Purifier l'aura



Allumer le mélange ou le bâton à fumer de façon à ce qu'il brûle bien, sans flammes.

Tenez le bol ou le paquet dans votre main gauche, puis éventez la fumée avec une plume que vous tenez dans l'autre main. Dirigez d'abord la fumée vers la région du coeur, puis vers le haut, vers votre gorge et votre visage, et vers votre tête. Prenez quelques bonnes inspirations ce faisant, attirant la fumée dans vos poumons. Puis dirigez la fumée vers le bas, vers la partie inférieure de votre corps, et vers vos pieds. Répétez le processus quatre fois. Pour fumiger l'atmosphère autour de vous, éloignez simplement la fumée avec l'éventail, tournant vous-même dans le sens des aiguilles d'une montre, de façon que la fumée soit diffusée dans toutes les directions, puis finalement au-dessus de votre tête et vers vos pieds.

Soigner l'aura de cette façon sera hautement bénéfique et aura des effets notables sur votre bien-être. Cela rend aussi l'atmosphère propice aux travaux chamaniques.

Chaque fois que vous vous engagez dans une entreprise chamanique ou de méditation, et surtout quand vous essayer de changer de niveau de conscience et de vous mettre en rapport avec des fréquences d'énergies différentes, il est essentiel que vous vous "enraciniez" après, de façon que votre système énergétique soit réaligné sur l'activité physique ordinaire quotidienne.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site