Le bison

Mot-clef : PRIERE ET ABONDANCE

 

La tradition Lakota veut que la femelle du Bison blanc ait apporté la pipe sacrée au peuple autochtone et leur ait enseigné à prier. Le fourneau de la pipe sert de réceptacle au tabac, herbe à la médecine masculine et féminine à la fois. Le tuyau de la pipe représente le mâle qui pénètre dans la femme pour la fertiliser. L'union de l'aspect masculin et de l'aspect féminin assure le lien avec l'énergie divine du Grand Esprit. Lorsque l'on bourre la pipe de tabac, on invite chaque famille de la nature à y entrer afin de mobiliser toutes leurs médecines pour la plus grande gloire des cieux. On considère la fumée qui s'élève alors comme une prière visuelle, sacrée et purificatrice. Tous les animaux sont sacrés mais, dans plusieurs traditions, Bison blanc figure au rang le plus élevé. Quand Bison blanc apparaît, on sait que nos prières seront exaucées, que l'hommage rendu à la pipe sacrée a été agréé et que les promesses des prophètes se réaliseront Bison blanc présage un temps d'abondance et de prospérité. Bison blanc était la principale ressource des Indiens des Plaines. Il fournissait la viande qui nourrit, la peau qui permet les chaudes et souples robes des longues soirées d'hiver, les sabots qui servent à faire la colle. La médecine de Buffalo, c'est prier, rendre grâce et célébrer des louanges pour tout ce qu'on a reçu c'est aussi reconnaître que l'abondance afflue lorsque l'on honore tous les êtres comme s'ils étaient sacrés et lorsqu'on exprime notre gratitude envers chaque partie vivante de la création. Bison désire vivement donner son corps pour servir au plus grand bien de tous les gens de la Terre avant d'entrer dans les vastes terrains de chasse du Grand Esprit. C'est pourquoi il ne s'enfuit pas devant les chasseurs ni ne se me vers eux. Quand on utilise la médecine de Bison, on fume la pipe sacrée pour rendre grâce à la richesse de la vie à laquelle on participe avec toutes races, toutes créatures et toutes nations. On fume pour que les besoins des autres soient assouvis ; on prie pour que l'harmonie règne entre toutes choses et on accepte le Grand Mystère qui fait partie de la grande harmonie.

 

Source : Les cartes médecines de Jamie Sams et David Carson au Ed. du Roseau

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site