Bataille de Washita River

Bataille de Washita River

 

 

La Bataille de la Washita est considérée comme l'un des affrontements majeurs de l'US Army pour arrêter les massacres de civils par les Cheyennes dans les Plaines du sud des États-Unis.


La bataille

 

Le 27 novembre 1868, le lieutenant-colonel George Armstrong Custer et 800 hommes du 7e régiment de cavalerie attaquent 150 guerriers du chef CheyenneBlack Kettle dans le village de ce dernier, sur la Washita River (Oklahoma).

Après la bataille qui dure trois heures, Custer rassemble 53 prisonniers, leur donne 200 poneys trouvés dans le village (600 autres, indomptables, sont tués), brûle les tipis et l'arsenal de Black Kettle (82 armes à feu, 4000 flèches, 30 lances, 210 haches), puis revient à sa base de ravitaillement.

 

Les commentaires des historiens

 

  • "Malgré les pertes [les civils indiens tués], il n'y a aucun doute sur le fait que les soldats ont pris des dispositions pour protéger les femmes et les enfants". Historien Jerome Greene

Washita 1868 : The Army and the Southern Cheyennes, Norman, University of Oklahoma Press, 2004, p.189

  • "Le combat de la Washita n'était pas un massacre. Les Cheyennes de Black Kettle n'étaient pas des innocents désarmés qui ne se considéraient pas en guerre. [...] Les soldats n'avaient pas pour ordres de tuer tout le monde, Custer arrêtant personnellement des soldats qui visaient des civils. Les troupes firent 53 prisonniers". Historien Paul Hutton

The Custer reader, Lincoln, University of Nebraska Press, 1992, p.102

  • "[Après la bataille de la Washita], un groupe de marchands et d'agents indiens dirent que les Indiens étaient pacifiques. [...] Mais ils savaient bien que ces Indiens étaient responsables de multiples déprédations, et qu'ils avaient été surpris avec des preuves - des prisonniers blancs". Historien Lawrence Frost

The Custer Album, a Pictorial Biography of General George A. Custer, Norman, University of Oklahoma Press, 1964, p.94

 


Washita dans la propagande antiaméricaine

 


Depuis la guerre du Vietnam, les organes de propagande antiaméricains se propagent pour dénoncer dans la Washita un "massacre d'une tribu pacifique", malgré le volume de preuves disponibles qui rejettent cette affabulation.



1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site