Bataille de Rosebud

Juin 1876, Rosebud à la Little Big Horn





Paha sapa (Black hills) étaient la seule richesse des Sioux, et ils ne voulaient pas s'en défaire.

Le traité de 1868 garantissait la complète hégémonie des Indiens dans les Black Hills, mais la ruée vers l'or (gisements de Deadwood) eut lieu moins de quatre ans plus tard, et les Sioux durent lutter contre des gens sans scrupule qui profanèrent leur sanctuaire.

Les blancs harcelés par les attaques des peaux rouges firent appel à Washington qui envoya les tuniques bleues pour rétablir l'ordre.

Devant le nombre croissant des blancs les Indiens commencèrent à se regrouper. Leur mécontentement; grandissait de jour en jour devant la diminution de leurs réserves en bisons massacrées par les blancs. Red Cloud voyant qu'il n'arriverait pas à retenir ses guerriers demanda à Washington de rappeler ses soldats avant que la guerre n'incendie les Black Hills.

Le 20 septembre 1875, les Indiens refusèrent de vendre leurs terres aux blancs.

Le 3 décembre 1875 ils reçurent un ultimatum les enjoignant de regagner leurs réserves avant le 8 février 1876.

Le 31 janvier 1876 le général Shéridan donne l'ordre aux généraux Crook et Terry de se préparer à des opérations en territoire hostile dans le bassin formé par les rivières Powder,Tongue, Rosebud et Big Horn.

Crook quitte fort Fetterman avec 1300 hommes.

Gibbon quitte fort Hellis avec 500 hommes.

Terry quitte fort Lincoln avec 800 hommes dont 600 du 7 me de cavalerie du général G.A. Custer, avec pour objectif de prendre les hostiles en tenaille et de les soumettre.

Hors beaucoup d'Indiens n'eurent pas connaissance de l'ultimatum puisqu'ils étaient partis chasser le bison.

Le 17 mars 1876, le campement de Two Moon (chef Cheyenne) se trouvant au confluent de la Little Powder et de la Powder fut attaqué par les troupes du général Crook sous le commandement du capitaine Reynold. La surprise passée les Indiens réussirent à contenir l'attaque des " Blue Coats" qui en désespoir de cause incendièrent les possessions indiennes.

Crazy Hors et Sitting Bull donnèrent asile aux hommes de Two Moon.

Cheyennes et Sioux ainsi alliés vont parcourir les plaines du Montana pour chasser le bison et fuir les soldats. L'alliance de ces deux nations représentait près de 2.500 tipis soit 10.000 à 15.000 indiens dont 2.500 à 3.000 guerriers et de 20.000 à 40.000 chevaux.

Le 16 juin 1876 Crook établit son campement sur la Rosebud. Il sera attaqué les 17 et 18 juin par les hommes de Crazy horse( Bataille de Rosebud )qui l'obligeront à battre en retraite vers son camp de base de Goose Creek, Fort Meade, et cela malgré l'aide de ses alliés Corbeaux et Shoshones.

Fort de cette victoire. Le camp des alliés était installé au bord de la Little Big Horn ( aujourd'hui Hardin Montana) les Indiens se réunirent pour leur danse du soleil au cours de laquelle Sitting Bull eut sa vision:

"Des soldats bleus tombaient du ciel et aucun d'eux n'avait d'oreilles."



1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×